Comment fidéliser une nouvelle recrue dès l’onboarding ?

onboarding-fidelisation-LaPauseBaskets
Saviez-vous que 4 % des nouvelles recrues quittent leur emploi le 1er jour ? Ou que 22 % du turnover survient dans les 45 premiers jours d’un employé ? 
Saviez-vous aussi qu’il y a 58 % de chance que vos collaborateurs restent dans l’entreprise plus de trois ans s'ils ont bénéficié d’un processus d'onboarding efficace ?

 

Onboarding ? Mais de quoi parle-t-on ?
Selon la définition de Bauer (2010), l’onboarding est le processus d’accompagnement des nouvelles recrues pour qu’elles puissent s’ajuster rapidement et aisément aux dimensions sociales et de performance de leurs postes. 

Bien maîtriser son onboarding permet d'améliorer la satisfaction au travail et la performance et réduire le turnover.

Toujours selon Bauer, tout cela repose sur quatre composantes, les “4C” :

  1. La conformité (compliance en anglais) : former les nouvelles recrues à se conformer aux règles basiques.
  2. La clarification : s’assurer que les nouvelles recrues comprennent leurs nouveaux jobs et ce qui est attendu d’elles.
  3. La culture : accompagner les nouvelles recrues dans l’assimilation des normes organisationnelles formelles et informelles.
  4. Et la connexion/liaison : aider les nouvelles recrues à créer et maintenir les liens interpersonnels.

 

Mais comment faire ? Voici quelques exemples de pratiques, qui vont au-delà du simple livret d'intégration que l'on remet au nouveau collaborateur :

 

  1. A l’arrivée, la nouvelle recrue a besoin d’être encadrée et accompagnée. Les premières étapes, très classiques reviennent à faire une présentation générale de l’entreprise et son organisation, aborder les questions administratives (congés, mutuelle…).
  2. Le manager assure l’intégration à l’équipe et l’environnement de travail en lui partageant toutes les informations sur la culture d’entreprise, les pratiques courantes (le meilleur restaurant du quartier, les meilleurs endroits pour courir, comment rejoindre l’équipe de sport, etc.) et les habitudes de ses nouveaux collègues ! Avant ou après, vient l’intégration opérationnelle, liée à son nouveau poste. Il est important que le nouveau membre de l’équipe dispose de l’ensemble des informations nécessaires à la réalisation de son travail, sans quoi il risque de se sentir frustré. Il ou elle doit être formé(e) aux outils utilisés dans l’entreprise. Et surtout, n’oubliez pas de fixer des objectifs pour s’assurer que vous êtes sur la même longueur d’ondes et identifier d’éventuels conflits…

  3. Pour renforcer l’intégration à l’équipe, vous pouvez : 
    - Organiser des sessions d’intégration quelques jours après l’arrivée du salarié (parcours fléché permettant la prise de poste, la découverte du métier et l’assimilation progressive à la culture de la société).
    - Planifier des afterworks avec les nouveaux entrants.
    - Créer un petit challenge : par exemple, pendant une demi-journée, un nouvel arrivant va à la rencontre des membres de son équipe pour partager avec chacun un savoir ou une passion.
    - Mettre en place un mur de correspondance à l’entrée de l’entreprise où chaque salarié souhaite un bon accueil au nouveau salarié.

    giphy-4
  4. Assurez le suivi !
    N’attendez pas que six mois s’écoulent pour vous assurer de la bonne intégration de votre nouvelle recrue. Planifiez des points réguliers afin de vérifier s’il s’est bien intégré dans l’équipe, si tout est clair et si le travail attendu correspond à ce qu’il avait imaginé pour éventuellement réajuster certaines tâches s’il est déçu…
    Aussi, avoir une certaine reconnaissance sur les progrès réalisés par votre employé fait partie des éléments indispensables à son implication dans l’entreprise. Bien qu’il soit recruté pour un poste pour lequel il a été formé, il réalise un effort personnel pour participer à l’activité de l’entreprise et il se maintiendra à un haut niveau de productivité si cet effort est reconnu et apprécié, et ce dès la phase d’intégration.
Le processus d’onboarding est l’affaire de tous ! Un effort devrait donc être consenti pour sensibiliser les collaborateurs et les former à l’accompagnement des nouvelles recrues, car il s’agit non pas d’une question de technologie (outils, logiciels, solutions data) mais surtout d’état d’esprit.

 

- DOSSIER - 

Voici un dossier que nous avons créé pour vous, très complet, il sera apte à répondre à toutes vos questions 👉 Comment fidéliser ses salariés en 4 étapes ! 

 

Thème(s) : Ressources Humaines, Fidéliser ses salariés, Bien-être au travail

    Inscrivez-vous à notre newsletter !

    Nous aidons les entreprises à développer leur cohésion d’équipe et leur marque employeur par le sport.

    Notre objectif est de révolutionner le sport en entreprise pour qu’il devienne facile de concilier réussite et bien-être, pour l’entreprise et ses équipes.

    Dans ce blog, découvrez des astuces et informations sur la marque employeur (recruter, fidéliser), la cohésion d'équipe, le bien-être et le sport en entreprise et même un peu de nutrition !
    Il n'a jamais été aussi simple de faire du sport au bureau ! 

    Derniers articles